Phonographie mobile 2 : Val-Jalbert

Publié le: 26 juin 2017

Tous les textes

Les draps blancs…

Les draps blancs recouvrent les traces dans la maison vide le couvent on entre et on voit ce qui cache on voit les draps blancs par-dessus les tables du couvent école on entre et on voit que des draps au milieu des salles d’école vides les plafonds hauts élevés les murs clairs vert clair les planchers donnent à voir les draps qui recouvrent les signes du village de l’histoire du couvent école du village

Jean-Paul Quéinnec


Quand J’étais petite…

Quand j’étais petite
J’ai été à l’école du village
Une des classes était pleine
de touristes
Parce qu’une soeur-comédienne
Donnait un cour
Je m’étais assise à un bureau
Un bureau gris en bois
Je m’y sentais bien
J’enviais ceux qui y avait été
à l’école

La soeur-comédienne
avait demandé « Qui pourrait épeler « ouananiche ? »
J’avais levé la main
Et j’avais épelé « ouananiche » correctement
J’étais rouge de fierté
J’avais 9 ans
Comme toutes les petites filles de 9ans avant moi.

 

Marilou Gagnon Desbiens


Se escucha llover en Val-Julbert

Se escucha llover en Val-Julbert
Se ve llover en Bogotá

Diego Santamaria‎


Distancia es Presencia

très heureuse d’être ici, avec vous, face au désir d’imaginer et d’activer ensemble des nouvelles modalités de présence, de présent, avec la force de la multiplicité de nos langues et langages (ses imprécisions, ses décalages, ses vides).

Bertha Díaz


Sur la route…

Sur la route… en transition… sas… attente en déplacement… se vider… s’abandonner… laisser couler l’eau… la distance… monter et descendre… passer les heures… surveiller l’orignal… voir le gris du ciel… devenir page blanche…

Karine Ledoyen


Lettre à Adélard à la main

AAG (Andrée-Anne Giguère)


La réponse d’Adélard

Adélard (via Gisele Cormier)

Productions sonore de la CRC Dramturgie sonore au théâtre
 Menu
 Réduire
 Montrer